Le meilleur papa du monde

Aujourd’hui, ma fille a 6 ans et je suis le meilleur père du monde. Oui, pour son anniversaire, je lui offre d’être encore en vie. Vous me direz que je n’y suis sans doute pas pour grand chose et vous avez sans doute raison.

A y réfléchir, sans doute devrait-elle plutôt remercier les entreprises de télécommunication qui nous ont rendu accros au téléphone ? Ou les films d’action et la formule 1 qui nous fait croire qu’on était tous des pilotes au volant ?

Non mais j’ai fait aussi beaucoup d’effort pour rester en vie. Les réflecteurs avant et arrière de mon vélo ? La lumière clignotante à l’avant ? Celle clignotant encore plus fort à l’arrière ? Mon gilet jaune qui me vaut le surnom de Maya … et de me justifier à chaque fois « je préfère avoir l’air con mais être en vie … »

Oui, mais je te l’accorde, la lumière avant n’est pas des plus puissantes … Et je n’ai pas encore installé mon tuning lumineux bleu que j’ai acheté parce que je sais que les gens ont toujours un bon prétexte pour ne pas m’avoir vu sur mon vélo.

A moins que je doive simplement remercier ce chauffard, qui téléphonant au volant, ne m’a pas vu. Ou peut être simplement à la chance qu’il me voit, en fait, quand j’étais finalement à 1m50 de son capot, dans un rond point, ou il n’a pas même ralenti …

Alors oui, dans le fond, comme j’aime bien aussi les films d’action, je me serai bien imaginé rattrapé sa voiture, le sortir à coup d’antivol de moto dans la gueule et lui défoncer la tête dans la portière de sa voiture …fauteuil-roulant-vide-pour-la-fête-de-noël-35735872Mais comme c’est aussi la bonne année, je vais simplement vous souhaiter une bonne année, et que vous aussi, vous soyez cette année encore, les meilleurs parents/amis/maris/amants/frères/cousins/… du monde …

Et bon anniversaire Élisabeth.

Publié dans Coup de gueule, Non classé | Laisser un commentaire

Le défi globetrotteur à l’heure du bilan

Pour cette année 2015, notre cher et bien-aimé ddschutz nous avait lancé un défi géo-localisé (sans doute en raison de son addiction à Ingress). Il nous lançait dans une course à jouer dans le plus d’endroit possible.

Dédicace à notre cher globetrotteur fendoel, l’homme qui connait au moins un joueur, un bar à jeu et une association ludique dans chaque ville de France, il fallait atteindre le total de 30 lieux de jeu dans l’année pour obtenir le Fendoel badge de l’ultime itinérant ludique.

Et voici donc, après une année de jeu le verdict. Ferais-je cette année partie de la secte des adeptes de fendoel ? Tadam …

  • Chelles : chez ouam
  • Evrecy : chez les parents
  • Le Pin : chez kevetoile
  • Champs sur Marne : au travail
  • Champs sur Marne : Cocktail Ludik
  • Paris : Robin des Jeux
  • Paris : Paris est Ludique
  • Paris : le dernier bar avant la fin du monde
  • Paris : chez kiwitoast
  • Essen
  • Juillenay : le week-end proxi-jeux
  • Cholet : chez merlindumesnil
  • Alfortville : chez Cyol
  • Thorigny / Marne : chez Cyol (parce qu’il a déménagé)
  • Parthenay
  • Choisy le Roi : chez la famille Blu
  • Villerbanne : chez ODPJ
  • Metz : chez BeRewt
  • Lanvaudan : en vacances JDR
  • May / Orne : chez mon tonton pour les fêtes de fin d’année
  • Boulogne : juste avant le mariage de Fendoel
  • Ludres : chez Iello
  • Nancy : chez Mathieu Bonin
  • Poissy : chez Geeklette
  • Boulon : chez mon frère
  • Noisy le Grand : les Jouets d’Emma
  • En ligne (mais avec des gens que je connais)

Les lieux manqués cette année :

  • Flers : chez Kubenboa
  • Saint Denis ou dans le genre : chez Yassinbart

Verdict donc, 25 lieux. Oui, je ne compte pas le jeu en ligne, vous allez chipoter que c’est facile … alors je vous l’accorde. Pour le reste, on me dira que « oui, mais Paris, ça reste Paris ». Je vous répondrais que ce ne sont pas les mêmes cercles de joueurs, et que d’abord, c’est mon interprétation du défi …

Alors non, pas de badges cette année pour moi … mais le plaisir de jouer beaucoup, souvent, dans plein d’endroits et surtout avec plein de personnes différentes …

Reste donc à attendre le nouveau défi de l’année ? Un défi à base de joueurs différents ? de jeux différents ? Ou à l’inverse, un défi tourné vers l’exploration … le nombre de joueurs avec lesquels on aura fait plus de 10 parties ? Mais laissons la surprise … et surtout, laissons les rênes à celui qui nous trouvera un nouveau défi comme chaque année … et à dans un an pour les résultats😉

Publié dans Défis ludiques, Non classé | Laisser un commentaire

Je pleure, tu pleures, il pleure … nous pleurons tous

Avant même d’écrire cet article, avant même d’avoir décidé si oui ou non je le ferai, je savais qu’il me serait impossible de l’écrire sans pleurer. Incapable même de l’écrire sans devoir m’arrêter … le cœur trop lourd, de l’insu-portabilité des faits.

Mais pourquoi écrire ? A quoi bon ? De plus belles plumes que moi écrirons la douleur que nous partageons tous, à leur façon. De meilleurs analystes vous expliquerons mieux que moi le danger des amalgames, la différence entre islamisme et islamique. Qu’ai-je à dire donc qui mériterait intérêt ?

Pourtant, j’ai envie d’écrire. Ou plutôt, j’en ai égoïstement besoin, comme pour l’Ukraine, début 2014, la première fois que je le faisais. Pour Charlie Hebdo, je ne le pouvais pas. Trop petit devant tant d’émotion.  Et cette fois encore, je pourrais me cacher derrière l’insignifiance de ma petite personne pour ne pas écrire, ou plus exactement pour ne pas oser le faire.

Mais pas cette fois. Non, cette fois, je ne tairai ni ma colère, ni ma joie, ni ma crainte, ni l’espoir … Ma colère et ma peine, c’est l’injustice que nous vivons tous. J’ai la chance de ne connaître aucune victime. Du moins, pas directement. Le directeur de l’lIUT à 100 mètres de mon travail. Un inconnu pour moi … pas pour les centaines d’étudiants que je croise le matin en vélo en passant devant … L’éclairagiste d’un groupe de musique que j’aime bien. Les amis de collègues d’un ami. Oui, la chance m’a épargné moi et les miens.

Pour autant, quand à 23h un ami m’a dit : « ola, c’est le bordel à Paris … » quand je lui ai demandé quoi et qu’il m’a répondu : « 30 morts déjà … » j’ai compris … J’ai pris mon téléphone, twitter … boulevard Charonne … Vite, Fabien et Robin, ils habitent là, à 100m ? Ou ils habitent carrément dans cette rue ? Oui, j’ai été épargné des victimes … mais pas de la peur d’en connaître.

Mes parents ont d’ailleurs eu du mal à interpréter mon SMS à 2h du matin. « Je suis en sécurité. Tous mes amis se sont signalés en vie. » Alors forcément, j’aurai pu avoir plus de tact dans mon message … Rassurée de me savoir en sécurité, ma mère a cru que j’étais sur Paris vendredi soir et que j’avais pu être témoin de près ou de loin …

Mais cette peur était différente de l’épisode Charlie Hebdo. Charlie Hebdo, c’était des journalistes dont on comprenait pourquoi. Injustice absolue certes, mais on comprenait pourquoi eux … Mais là ? 7 lieux, des civils seulement. Aucune différence entre eux et moi. Et si j’avais été là-bas ? Si mes amis y avaient été ?

Et rapidement « untel a été signalé en sécurité », « untelle a été signalée en sécurité ». X nouvelles personnes ont été signalées en sécurité. L’égoïste réconfort de ne pas connaître de victimes … la peine de voir le compteur défiler à l’écran de la BBC ou de CNN …

L’impossibilité d’aller dormir, c’est la volonté de se réveiller d’un cauchemar, sachant que l’on ne dort pas. C’est savoir que la vie va pourtant continuer, mais comment ?

Pourtant, quel bonheur de sortir le samedi matin, de voir que tout est normal, que la vie continue, que les magasins sont ouverts. Quel importance aussi de croiser cette vendeuse, incapable de nous renseigner parce qu’elle n’a pas la tête à ça. La rassurer en lui disant qu’on a eu nous aussi nos crises de larmes …

Mais l’horreur, après les morts, c’est la bêtise humaine. Pourquoi parlez vous d’islam ? Avez-vous lu une fois ne serait-ce qu’une sourate dans votre vie ? Parle-t-on de catholicisme dès qu’un petit blanc pète un câble aux États-Unis et fusille ses camarades de classe ? Où ? Mais où, putain de bordel, lisez-vous l’appel au massacre d’innocents ?

Connaissez-vous, comprenez-vous la putain de différence entre fanatique et pratiquant ? Entre intégriste et pratiquant ? Petit, je suis allé au catéchisme. Est-ce que ça fait de moi un putain de membre du Ku Klux Klan ? Les terroristes ne pratiquent pas l’islam. L’islam ne revendique pas l’exécution d’innocents.

L’horreur, c’est de voir cette déferlante anti-musulmans, savoir que ça va servir l’extrême droite, et pire encore, le terrorisme lui-même. Pour ça, je vous laisse un beau petit schéma et une belle analyse qui sera plus efficace que mes longues explications. Alors vas lire Klaire faire Grrr t’expliquer le piège du terrorisme

L’horreur, c’est en passant en vélo entendre : « oh, fait gaffe, c’est pas la bonne période pour la barbe ». #Drôle Oh putain, c’est drôle mec … Mais bordel, je sais que tu veux rire, mais tu te rends compte ? Ça veut dire quoi ? C’est pas la bonne période pour avoir une tête d’arabe ? Mais espèce de pauvre con qui trouve ça drôle, tu sais combien il y a de musulmans sur terre et combien il y a de terroristes parmi eux ?

Marre du délit de sale gueule … marre de voir autant de crétins s’acharner sur des gens qui n’ont rien fait et à qui on va demander de s’affirmer contre le terrorisme … Et à moi, petit blanc catholique, on ne me demande pas de m’affirmer contre le terrorisme ? Après tout, je suis sans doute bien plus en opposition avec le système actuel, moi, petit con à tendance anarchiste, que des gens venus s’intégrer pour un monde meilleur …

Alors oui, je suis en colère contre la bêtise humaine … Pour autant, je crois avoir plus d’espoir et de courage à revendre que de colère. Déjà, parce que je sais que la colère ne mène qu’à de sales choses, généralement peu constructives … Et puis j’ai une fille, et les enfants sont formidables.

Je lisais sur twitter une phrase terrible de naïveté, réponse d’un enfant à une personne endeuillée : « Tu es triste qu’il soit mort. Mais tu sais, tu aurais été encore plus triste de ne pas l’avoir connu. » Cette naïveté dont les enfants sont capables, je l’ai déjà expérimentée. Ma fille, pour me consoler quand ma grand-mère est décédée m’a dit : « si tu veux, je te donne ma mamie pour te consoler ». Elle n’avait pas encore 5 ans. Plus tard, me faisant un câlin, elle me demanda : « mais tu vas être triste longtemps ? ». Je lui avais alors répondu que je serai triste toute ma vie. Sa naïveté en avant, elle m’avait répondu : « mais je ne vais pas pouvoir te faire un câlin toute ma vie ».

Et c’est là où est tout mon espoir. Nos enfants sont notre avenir. C’est eux qui nous remplaceront tous. Alors si vous voulez changer le monde, apprenez leur l’amour, le partage et la tolérance … et la barbarie aura perdu, une fois de plus …

ma dosePS : un merci tout particulier à tous les dessinateurs, qu’ils soient professionnels ou pas, pour tous les dessins qui nous permettent d’exprimer les émotions qui nous sont trop souvent difficiles à mettre en mots.

PPS : vous excuserez ma maladresse mais je n’ai le courage, ni de me relire, ni de réécrire. A la place, je vais plutôt aller reprendre ma dose …

Publié dans Etats d'âmes | 1 commentaire

Les projets fous du Lord

Vous avez peut-être déjà vu passer ma cagnotte mais je souhaitais en dire un peu plus et puis surtout pouvoir présenter ça autrement que via un gros pavé de texte dégueulasse. Alors kesako, dans quoi je me lance aujourd’hui ? Une découpeuse laser de salon … Youhou …

glowforge-hero-bg-1024x576Non mais … t’y connais quoi ? tu veux faire quoi ? t’en as déjà utilisé une ? vu une ? T’es pas un peu barré de te lancer dans l’achat d’une machine à 2 plaques ? Hé bien justement, commençons par là … le prix (d’où la cagnotte).

Qui me connait sait que la découpe laser est un projet qui me tente depuis longtemps. J’ai raté le créneau de l’impression 3D … et puis avouons le aussi, le modelage en 3D n’est pas forcément ma compétence première. En revanche, la découpe laser et ses bases plus rigides correspond beaucoup mieux à mon approche très … rigide et structurée …

Intéressé au point d’échanger avec Philibert sur du comment qu’on pourrait travailler ensemble si un jour je devais m’équiper. Mais 20 000€ à l’époque, c’était beaucoup trop comme investissement (et ça l’est tout autant aujourd’hui).

Et puis un jour, par hasard, tu tombes sur une découpeuse de salon à 2 000€. Bon, soyons clair, ça reste un budget que n’importe quel smicard ne peut malheureusement pas se permettre. Mais j’ai la chance d’avoir monté ma toute petite entreprise de prototypage et d’avoir un peu de sous de côté.

Mais alors pourquoi je vous emmerde à venir taxer votre pognon ? Ben disons que :

  1. je n’ai malheureusement pas toute la somme
  2. c’est mon anniversaire dans 1 mois (le 9 novembre pour être précis)
  3. c’est bientôt Noël (et la livraison arrivera pour cette date)
  4. j’ai rien à y perdre, au pire, je passerai pour un quêteur du dimanche

Mais alors pourquoi vous me fileriez du pognon comme ça là ? Alors là, que dire … Demandez à ceux qui ont déjà participé. Je ne sais pas, parce que j’ai une belle gueule ? Non, pas tant que ça en fait.

Oui, ça aurait été super cool de faire un projet à la kickstarter avec des contreparties, ou mieux, un site de précommande de ce que j’en ferai. Genre tu veux ton insert en bois pour carcassonne avec le logo du Lord (merde, il va me falloir un logo du coup) ? Ou des super tokens en coeur pour Love Letter (sujet de discussion initiale avec Philibert) ? Voilà, ça aurait été super top …

Sauf que les idées sont faciles à trouver. Et aujourd’hui, je ne sais pas quand je serai en mesure de faire tout ça et combien ça coutera. Et puis la découpeuse laser est à ce prix pendant encore 10 jours … Autant dire que je n’ai pas le temps de faire tout ça avant.

Du coup, oui, je demande de l’argent aujourd’hui sur votre bonne confiance en moi. Vous voudrez un truc plus tard ? Bah on en parle ensemble. Je ne saurais pas faire votre maquette au 1/20ème d’un avion avec un moteur fonctionnel ? Oui, désolé, je n’ai pas travaillé dans l’aéro-spatial … Ben on s’arrangera autrement. Tu peux compter sur un BnB sur Chelles … ou un twitapéro exclusif … ou … j’en sais rien, demande, propose …

Bref, tout simplement, j’ai besoin d’un coup de main pour un projet, sans rien pouvoir te garantir aujourd’hui quoi que ce soit autrement que sur ta confiance en mon sérieux et ma bonne foi. Maintenant, si tu sautes 3 cafés à la machine pour me filer 1€ et que vous êtes tout plein, ben mis bout à bout, ça te changera pas forcément la vie, mais à moi si …

quêteA vot’ bon coeur m’sieurs dames.

UltraLord, quêteur du dimanche

PS : et si toi aussi tu en veux une, en passant par ce lien, je gagne 100$ de remise et toi aussi … oui oui …😉

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Twitapéro Chellois et Pendaison de Crémaillère

Vous pensiez que je vous avais oublié ? Vous espériez ne pas avoir à faire le déplacement jusqu’à Chelles pour me rappeler au combien vous m’aimez tous ? Oh, que vous êtes trop choupinoupinous …

Mais il est des traditions qu’on lance sans le savoir et auxquelles il est difficile d’échapper. Et cette année ne fera pas défaut au très célèbre et très prisé Twitapéro du Lord … D’habitude, je suis gentil et je demande à tout le monde les dates qui les arrangent … mais pas cette fois.

twitapéroCette fois, la date est posée. Ce sera le samedi 5 septembre à Chelles. Ceux qui ont besoin d’hébergement trouveront un lit … Ceux qui auront le courage de revenir devraient même pouvoir venir squatter le dimanche (mais qui généralement reste en plus petit comité … bien que les portes vous soient gracieusement ouvertes).

Question organisation, l’option j’installe les tables et chacun apporte sa nourriture est fort confortable … Bien évidemment, à disposition : barbecue et charbon, four, micro-onde et bac de glace pour les bières et autres boisons récréatives.

Question horaires, bah dès que vous voudrez, mais en général, à 10h arrivent les spécialistes des barnums et chacun arrive ensuite à l’heure qui lui convient. Pour le départ … mouhaha … bah comme vous voulez. Juste pas trop tard pour vous éviter le platane en pleine tronche pour vous être endormi au volant …

Question hébergement, spartiate mais convivial. Disponible dès le vendredi soir pour ceux qui voudraient une pré-soirée ou n’auraient juste pas envie de se taper 6h de route et se lever à 5h du matin pour espérer arriver à 12h …

Question invités, bah tout le monde. Tu as lu ce message, tu aimes jouer, tu es capable d’apporter à manger (non parce qu’ils y en a qui oublient, comme moi … oui oui, je t’assure …) et est capable de te rendre en banlieue … (oui, pour certains, ça semble si loin).

Question pendaison de crémaillère ? Ah oui, cette année est particulière pour moi. J’habite ici depuis longtemps, mais m’étant séparé, cette maison est désormais la mienne rien qu’à moi. Et comme il est toujours bon de trouver un prétexte pour s’amuser, j’ai décidé de fêter ce nouveau départ …

Sauf que bon, il paraît que ça se fait d’apporter des trucs lors d’une pendaison … (enfin je crois, je n’en ai jamais fait et n’ai pas non plus participé à ce genre de sauterie …) et que moi, en fait, je vais plutôt faire l’inverse. Oui, oui, oui, tu as bien entendu.

Ayant vécu avant dans une grande maison, j’ai pu emmagasiner plein de choses que j’ai gardé en arrivant dans cette maison … et dont je n’ai en fait ni l’usage, ni la place … Du coup, je vais trier tout mon petit bordel que je mettrais sur une table … Et toi qui viendra, tu repartiras avec un truc pour me faire plaisir (et dont tu pourras faire ce que tu veux).

Oui, ta belle mère kiffe sa race les petites fontaines d’intérieur ? Cool, j’en ai rien que 3 pour elle … Et je suis sûr qu’en faisant le tri, je trouverai plein de trucs super cool. Une collection de vinyl ? Une vieille console ? Des CD et DVD vierges par centaines ? Fait-toi plaize, ça me fait plaize … Non parce que j’ai quand même aussi un congélateur 7 tirroirs et un lit mezzanine à dégager …😀

Question place, bah ça dépend du temps … S’il fait beau, à 30 dans le jardin, ça le fait nickel, et jusqu’ici, on n’a pas dépassé. Donc n’hésites pas à passer, c’est cool. On joue, on parle, on s’amuse … Et si tu n’oses pas t’inviter … ce ne sera pas faute de te l’avoir proposé.

Publié dans Non classé | 4 commentaires

Rupture, séparation, garde alternée et skizophrénie

schizophrenie2

Par quoi donc commencer ? J’ai 32 ans, suis papa d’une petite fille de 5 ans 1/2 et depuis le 12 juin de cette année, j’ai le statut officiel de père célibataire. J’ai donc ma fille en garde alternée, du vendredi au vendredi, une semaine sur deux, tout au long de l’année (au détail près des vacances d’été pour lequel nous avons nos arrangements). C’est donc, cette semaine, la seconde fois où je ne l’ai pas.

Mais nous avions déjà commencé à nous répartir nos semaines. Avant que mon ex-femme ne déménage, nous avions déjà nos semaines de garde et nos semaines de libre. Il faut dire que vivre sous le même toit quand on a décidé de séparer ses vies … Du coup, la tendance aux sorties s’accentuent … Si j’étais là 2 soirs dans la semaine sur mes semaines de libre, c’était déjà beaucoup …

Mais tous les matins, quelque soit la semaine, j’emmenais encore ma fille à l’école. C’était plus simple pour tout le monde, ça ne me coutait que 10 minutes de trajet et lui évitait le centre à 7h30 et le réveil qui va avec. Et puis j’avais mon lien quotidien, quelque soit la semaine …

Et puis ce qu’on a attendu 6 mois arrive enfin, la séparation physique et brutale. Enfin on l’attend sans l’attendre, mais une fois décidé, que ce soit enfin terminé … qu’on puisse passer à la suite, reconstruire sa vie, se reconstruire, prendre de nouvelles habitudes. Décider de qui on souhaite devenir et se prendre par la main.

Ainsi donc, vendredi 12 juin, je rentrais chez moi dans une maison vide, de meubles, d’affaires, d’ex-femme, d’ex-beau-fils et de ma fille. Pour la première fois depuis … tant d’année, j’étais seul avec moi-même.

Il faut dire que le célibat est quelque chose que j’ai peu pratiqué. 3 copines, pendant 3, 5 puis 7 ans … Comme je disais à ma thérapeuthe … pas de bol pour la prochaine, elle en prends pour 9 ans … Bref … depuis l’âge de 15 ans, 6 mois de célibat … depuis l’âge de 18 ans, je n’ai jamais vécu seul …

Et donc faire face à ce vide, ce vide sale des 6 mois d’absence de ménage, de fuite de ce futur vide encore trop plein de tension et de choses que l’on sait vont disparaître du jour au lendemain. Bref, vivre au quotidien un quotidien transitoire qui va mourrir. Attendre la mort de cette partie de sa vie. Mais la voir s’étirer, continuer, si longtemps …

La séparation passe par les mêmes étapes que le deuil :

  • le choc
  • la colère
  • le marchandage
  • la dépression
  • l’acceptation

Le choc, c’est se dire qu’elle avait eu tant de raison de me quitter avant. Pourquoi là, maintenant. Et puis à force de le dire, de vivre dans ce chantage que l’on ressent comme permanent. Et de réaliser que cette fois, c’est la bonne …

La colère survient juste après. Ces 2 ans de théraphie qu’on balance à la gueule. C’était donc pour rien ? Tu m’as fait chier pour que ça termine comme ça ?

Mais à y regarder plus près, pas de marchandage cette fois. En fait, le marchandage était bien plus lointain. Car le deuil lui même l’était … Oui, le marchandage c’est justement cette thérapie, ce prolongement d’une relation déjà morte. Mais tu ne le sais jamais à ce moment. Pas que la thérapie arrive toujours trop tard … mais simplement, pour nous, si.

La dépression, certains amis l’ont vu. Oh non, pas une dépression sous médicament. Juste une incapacité chronique a effectuer le moindre projet. L’absence profonde d’énergie positive pour se lancer dans le moindre projet. C’est les 1 an de thérapie seul (après avoir fait 1 an en couple).

L’acceptation, c’est le jour où j’ai arrêté ma thérapie. Je savais que je ne faisais plus cette thérapie pour moi. C’était devenu le prétexte qui nous autorisais à continuer. C’est bien, tu fais ta thérapie, donc tu fais des efforts, donc je te garde encore un peu.

La vérité, c’est que je ne faisais pas des efforts à cause de cette thérapie. J’en faisais parce que j’y croyais encore. Mais je ne voulais plus de ce prétexte falacieux. Alors j’ai arrêté, et ma thérapeuthe a très bien compris. A quoi bon faire une thérapie de couple seul ?

Je savais aussi en repartant que si j’avais fait le bon choix, les répercussions seraient celle que vous connaissez. Ca aura mis plus de temps que je n’aurai pu le penser. Mais je ne pouvais plus justifier de mes efforts, tout ayant été cristalisé sur cette … thérapie.

C’est pourquoi, la dernière engueulade du 9 novembre aura été la dernière. Se faire broyer au moment même où l’on fait des efforts pour s’expliquer … Mais sans amertume aucune, j’avais déjà accepté la fin avant même qu’elle n’arrive. Ca n’ôte pas les larmes et la peine. Ca n’ôte que l’envie de continuer. C’est terminé. OK.

On dit souvent à quelqu’un qui nous quitte un millier de fois qu’un jour, on partira, sans aucun avertissement, qu’il n’y aura qu’un seul « c’est terminé ». Bon, c’est archi faux … le mimétisme dans le couple est terrifiant … mais sans avertissement, ce fût la dernière fois que j’ai eu envie de l’entendre.

Et donc se reconstruire, après 6 mois à supporter cette mort qu’on a déjà supporté trop longtemps, parce que les détails pratiques de la vie rendent la séparation compliquée. Nettoyer tout, jeter tout. Faire le vide, se raser la tête (ah non, ça, c’était le 10 novembre …). Marquer le changement. Profiter de ce choc pour … s’agiter.

Dormir. On n’imagine pas ce que peuvent produire 6 mois de stress. La dépression aussi peut-être. Toujours est-il que mes nuits de 12h n’étaient pas suffisantes. C’est le stress qui s’en va … Reprendre possession de sa vie, de son corps, de sa tête …

Et découvrir, la garde alternée. Là dedans, dans tout ces changements, garder une place pour sa fille, la préserver de tout ça, mais aussi la faire participer. Elle a gardé pour l’instant sa chambre. Pas un meuble n’a bougé. Mais elle a eu le droit de choisir si elle voulait la plus grande chambre. Elle aura donc désormais une bien belle et grande chambre, mais on fera ça tranquillement après les vacances.

Apprendre à gérer son temps pour faire des choses … Oui, parce qu’un des plus gros problèmes, c’est l’écart, le grand écart même entre une semaine de sortie et une semaine sans sortie. Du coup, c’est apprendre à faire des choses en ayant sa fille, pour garder une partie de ses habitudes, et la faire participer. Et puis apprendre à faire des choses pour elle, car désormais, il n’y a plus sa maman ou son frère sous le même toit même quand c’est ma semaine. Bref, apprendre à vivre à 2.

Et puis il y a les semaines sans elle. Liberté ultime de tout changer pour tout reconstruire. Coupe de cheveux, piercing. Putain, les tatouages, en vrai, ça peut être tellement monstrueusement beau. Est-ce que j’en trouverai un qui m’aille, qui me fasse envie ? Virer toutes ses fringues. Vider intégralement la maison. Et puis passer du temps avec les gens qui comptent.

Bref, dans cette quête de soi-même, égoïste, autocentrée comme le pire des crevards, comme un noyé qui respire à nouveau et ne pense qu’à ça, dans un élan de survie … dans cette quête de soi-même, tu en oublies tout le reste, tout ce qui n’est pas sous tes yeux … ta propre fille …

Sursaut quand le vendredi tu percutes que tu vas la chercher à l’école. Sursaut quand on t’appelle mais que tu n’es pas là, et que tu écoutes ton message « bonjour papa, t’es pas là mais je m’amuse bien chez mamie ». Rappel à l’ordre, à ta vie, enfin celle d’une semaine sur deux.

Et dans sa tête à elle ? Peut-on décemment oublier sa propre fille tout en restant un bon père ? Peut-on à l’inverse être un bon père si on est incapable de se reconstruire pour soi avant tout ? Etre soi, indépendamment de tout le reste (les amis, la famille, la pression sociale, le jugement des gens) n’est t-il pas un pré-requis à vivre bien avec soi même ? au bonheur ? Est-ce que cette quête de soi n’est qu’un sursaut de pré-adolescence ?

Et elle dans tout ça ? Oublie-t-elle son propre papa une semaine sur deux ? Quelle culpabilité dans une tête d’enfant d’abondonner alternativement chacun de ses parents ? Quelle culpabilité aurait-elle de n’en voir un seul que pendant les vacances ?

Rassurez vous tout de même, samedi soir, je la retrouverai, et comme si de rien n’était, elle me sautera au cou, ni plus ni moins que le soir après une journée d’école … Et pendant une semaine, je serai à nouveau un papa … comme si de rien n’était … jusqu’à … Skizophrénie …

Publié dans Philosophie de comptoir | 3 commentaires

Collectionite aïgue et désencombrement

Dans la série « faites ce que je dis, pas ce que je fais », version alternative du « si j’avais un peu plus de courage, voici ce que je ferai », petite réflexion sur la collectionite aïgue et son alternative raisonnable : le désencombrement.

encombrement-3

472 jeux possédés, 183 taggués comme à vendre, 62 parmis les restants jamais joués. Voici le triste constat d’une ludothèque mal ou plutôt non gérée, résultat d’achat compulsifs de lots d’occasion ou de brocante. Certes, il y a des doublons, des jeux pour les enfants … mais les excuses ne suffiront pas à redorer ce bilan …

Je suis complètement fou vous direz vous. Ca ne vous concerne pas … Vous êtes beaucoup plus raisonnables … 300 Go de mp3 pour au final écouter uniquement 509 titres différents au travail (et encore, je n’ai pas filtré les morceaux jamais écoutés). Ca vous parle un peu plus ?

Oui mais je suis un sale pirate sans morale (ou je l’ai été). Vous, vous restez raisonnable. Vous n’avez qu’une 30aine de vinyls parce que la qualité c’est quand même autre chose … Ok, dernier exemple, et après le vous laisse tranquille. Votre cuisine. Combien de robots avez vous et de combien vous vous servez régulièrement ? Combien de carton du dernier déménagement n’ont toujours pas été ouvert ?

Oui, vous êtes sans doute quelqu’un de très raisonnable à qui tout ceci ne parle pas le moins du monde (si ce n’est tout au plus vous faire écho d’une vague connaissance déraisonnable …). Mais je ne parierai pas sur la majorité d’entre vous.

Alors voilà, si tu es curieux ou que tu souhaites te poser quelques questions, voici deux excellentes conférences TED (en anglais malheureusement) que je t’invite à regarder … Oui, vraiment :

La deuxième, je l’ai découverte au moment ou j’ai acheté une voiture … Hé bien autant te dire que sans cette petite réflexion bienvenue, je serai encore en train de comparer les annonces … Au passage, un merci à Kevetoile et DecMoon pour ces deux liens🙂

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire