Arduino … oh my god … it works … it’s blinking …

Ce soir, madame allait prendre un cours de danse … Ceci voulait donc dire deux choses. Madame n’allait pas être là … et les enfants allaient finir tôt au lit … Ainsi donc, en un mot comme en milles … la paix … J’allais pouvoir consacrer ma soirée à n’importe quel projet sans la moindre contrainte …

Et c’est donc pour l’instant le projet Arduino qui tombe le plus souvent quand il s’agit d’occuper une soirée … Objectif de la soirée, faire tourner l’Arduino sans le griller … compilation et téléversement inclus …

A défaut de disposer d’un portable convenable, j’ai pris la résolution de ranger mon bureau … Certes, ça reste quelque peu encombré … mais disons que le clavier tenant désormais intégralement sur la table, je n’ai plus peur de tout foutre en l’air en le faisant tomber par terre.

J’installais donc la table à colorier de ma petite fille à côté de mon bureau pour disposer d’une surface convenable et sortais tout mon attirail … Que c’est joli … Que c’est beau … Que c’est précieux …

Mais aussi et surtout … que c’est impressionnant … Et oui, pas que le matériel soit bien cher … mais il m’a fallut bien 2 semaines pour l’avoir … Alors forcément, je suis très réticent à le faire griller … Oui, il faut peut être faire n’importe quoi … mais ça doit bien pouvoir arriver. D’ailleurs, il serait peut être opportun de commander un petit Uno Rev 3 à 15$ … au cas où …

Toujours est il que je trouvais sur le site d’Arduino un petit tutoriel proposant un programme ne faisant rien … Ah oui … c’est très con … mais toujours est-il que ça évite en plus les problèmes de câblage … et vous pouvez vérifier que tout est en ordre.

Je téléchargeais donc le logiciel qui va bien. D’ailleurs, ne prenez pas la version en français … elle est obsolète, puisque la dernière version inclut aussi le français (ce qui n’était pas le cas avant). Vous aurez donc droit à la dernière interface tout comme il va bien.

Le programme recopié, il ne restait plus qu’à le charger … Oui, c’est à ce moment là qu’il faut brancher votre carte. Attention, on ferme les yeux …. Pas de fumée … Oh, ça clignote … Bon, ben ça marche. On téléverse … (c’est comme ça qu’on dit dans l’interface)

Et ce qui devait arriver arriva … rien … nada … que d’alle … quetchi … Et oui, sachez qu’il vous faudra ajouter un drivers … Pour les curieux, vous trouverez la marche à suivre ici … en anglais … Si vous n’y arrivez pas, demandez moi … Ceci vous permettra d’installer un port COM3 correspondant à votre plaquette Arduino.

Vous pouvez donc désormais bien sélectionner votre modèle de plaque et le port qui va bien puis téléverser votre programme … Et là, magie … ça ne fait rien … Ben oui, c’est ce que vous lui avez demandé … La plaquette ne clignote plus … Elle ne fait rien …

Sauf que bon, il faut être clair. Difficile de se la péter en société en étalant que vous savez faire une plaquette Arduino qui ne fait rien.

Moi : Tiens, au fait, vous savez que je fais du prototypage électronique. Regardez, ma plaquette Arduino ne fait plus rien.

Lui : Oui, moi aussi, regarde moi ce beau galet, il ne fait rien ! (rires graves)

Moi : Oui, mais attendez les gens, ne vous moquez pas … avant elle faisait quelque chose.

Lui : Ah oui, parce qu’en plus, t’es trop con … avant elle marchait, et plus maintenant … (rires graves accompagnés d’une lueur de sadisme)

Moi : … Vous êtes vraiment tous qu’une bande de moules …

Toujours est-il que j’avais donc un plan pour éviter cette déconvenue publique … J’allais faire clignoter une LED … Et oui … parce qu’il y en a là dedans … J’ouvrais donc le programme d’apprentissage sur le site d’Arduino pour me rendre sur le merveilleux programme Blink.

Je copiais donc le programme. Puis, afin de réaliser mon merveilleux montage, je déchirais délicatement mon sachet de résistances avec les dents … Un petit fil … Attention, la diode dans le bon sens … Encore un fil … Et hop, c’est fait. Vérification du programme. Téléversement.

Mon dieu que c’est beau. C’était le 26/09 et pour la première fois, je faisais marcher mon Arduino. Je faisais clignoter une diode. Et soudain … la lumière fût. Tel Dieu, je présentais à ma compagne la magie de mes travaux sitôt qu’elle rentrait de la danse. Viens voir, vite … C’est exceptionnel. Regarde, cette diode bleu clignote.

Elle acquiesçait … ou pour avoir la paix … ou peut être parce qu’elle était encore sous l’effet des endorphines générées par sa séance de sport … Toujours est il qu’il ne me reste plus qu’à aller montrer ça à mes voisins pour briser les derniers tabous qui restent encore entre nous … Mon dieu quelle joie de briller clignoter en société …

Advertisements

A propos UltraLord

29 ans, jeune papa, passionné de jeux de société, curieux du jeu en général et parfois de tout plein de trucs bizarres.
Cet article, publié dans Arduino, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Arduino … oh my god … it works … it’s blinking …

  1. Ping : De la procrastination au sein des projets … | Le blog du Lord

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s