Arduino … ajouter un bouton on / off

Ce soir, c’est mercredi … et c’est donc ma petite soirée. Pendant que madame profite de sa danse, moi, j’en profite pour avancer sur mes projets … Enfin avancer … C’est après avoir passé 20 minutes à dénuder des fils électriques que je me suis dit qu’il faudrait peut être que je m’y mette.

Non mais je vous assure, pour faire mes montages, j’ai besoins de fils. Idéalement, je pourrais même passer encore deux bonnes heures à terminer de dénuder les extrémités et à les étamer … Sauf qu’en fait, des fils, j’en ai déjà une bonne vingtaine dans mon kit Arduino …

Du coup, je rangeais mon bazar pour m’attaquer à quelque chose de plus consistant : mon moteur. Première étape, trouver un moteur qui fonctionne pour pouvoir tester mes montages. Ben oui, avant de lui faire des roues à mon robot, on va déjà le faire tourner dans le vide.

Je sortais donc de mes récupérations un moteur ainsi qu’un boitier à pile. Après quelques tests, j’en trouvais un qui fonctionnait … Prêt à passer à l’étape suivante : la commande du moteur.

Oui, c’est vrai, on peut faire un robot qui ne s’arrête jamais d’avancer, mais comme il se trouve qu’il y a une petite télécommande dans mon kit, je me dis que ça pourrait être intéressant d’avoir un système on / off pour commander ce robot.

Mais avant de m’attaquer à un mode de communication sans fil, commençons déjà par un simple bouton poussoir. Je trouvais donc sur le site d’Arduino un montage intitulé DigitalReadSerial permettant de tester l’état d’un interrupteur. Je réalisais le montage, et tentais le téléversement.

Bizarrement, ça ne fonctionnait plus. Impossible de reconnaitre l’Arduino sur le port COM3 … En branchant sur la même prise USB, j’arrivais à reconnaître le matériel, mais pas sur l’autre. Je ré-effectuais le même test plus tard dans la soirée pour confirmer la chose … Seul mon port USB droit est reconnu comme port COM3, même si l’autre permet bien d’alimenter la carte … mystère …

Après cette découverte, restait à trouver où s’affichait le retour de l’Arduino … Et bien il se trouve dans « Outils / Moniteur série » ou Ctrl+Maj+M pour les paresseux de la souris. S’ouvre alors une petite fenêtre. On peut alors voir ici que j’appuie sur le bouton : affichage des 0.

Restait alors à intégrer un moteur là dedans … sauf que … si c’était aussi simple … Un moteur, au moment où vous arrêtez de l’alimenter, peut renvoyer une charge inverse qui peut facilement griller votre carte Arduino … Ne me regardez pas avec des gros yeux … Je ne suis pas une grosse brute … je l’ai lu quelque part … moi j’y connais rien en fait …

Du coup, par sécurité, il faut un transistor entre la plaquette Arduino et votre moteur. Et pour ne pas flinguer votre transistor, il faut aussi une diode de roue libre (en gros, une diode qui va prendre le courant inverse sans griller … et qui déchargera donc le transistor de cette tâche ingrate).

J’envisageais alors de faire un montage sans Arduino … mais le temps passait bien vite. Le temps d’écrire cet article … j’y avais déjà passé une bonne heure et demi … Oui, je prends mon temps quand je m’installe … Je rangeais donc tout mon petit matériel pour m’accorder une petite pause musicale … Oui, cet enregistrement que je devais vous faire … qui sait … c’est peut être pour bientôt.

Publicités

A propos UltraLord

29 ans, jeune papa, passionné de jeux de société, curieux du jeu en général et parfois de tout plein de trucs bizarres.
Cet article, publié dans Arduino, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s