Quand les nouilles de gamers découvrent un nouveau prototype …

Mon dieu que nous sommes de grosses nouilles … mais vraiment, de belles grosses nouilles … Mais laissez moi plutôt donc vous comptez l’histoire d’un charmant petit prototype qui fit la rencontre de quelques joueurs passionnés nouilles.

C’est le premier juin, il fait beau et une bonne vingtaine de joueurs se retrouvent pour jouer dans un jardin. Parmi eux @blublugrublu, un passionné, mais pas que puisqu’il propose à tous de tester un petit prototype de sa conception intitulé Nutz. Forcément, tous à l’affût de la nouveauté, il ne faut pas longtemps pour trouver 7 joueurs à ce petit jeu rapide.

Un petite boîte fait alors son apparition. On y découvre un matériel succinct. Dans un style brut (à comprendre pas encore de thème à l’époque) font surface 6 sous bocks, 100 pièces et 7 dés. Mise en place rapide. On place 1 pièce sur les deux premiers sous bocks, 2 sur les 2 suivants et 3 sur les deux derniers. Chaque joueur prend un dé.

nutz2Explications encore plus rapides. Chaque joueur choisira une face de dé correspondant à un des 6 sous-bocks. Si un joueur est le seul à parier une tuile, il en remporte le contenu, sinon rien. Fin du tour, on replace 2 pièces sur les tuiles vides, 1 seule sur les autres.

Mais ces explications à peine achevées, les premières jérémiades … La bande de nouille. « Ah, c’est marrant, ça ressemble un peu à Hick Hack ». Pauvre @blublugrublu qui ne connait même pas ce jeu. « Ah, peut-être … ». Et tout le monde y va de sa petite remarque … Ben ouais … Une bande de nouille de vous disait.

« Dans Hick Hack, on mise aussi en même temps … enfin bon, c’est avec des cartes ». » Et puis on rajoute aussi des mises, mais c’est 2 sur chaque tuile, sauf que par contre ce sont des mises aléatoires ». Umh … et du coup, elle est où la ressemblance ? Beaucoup de hasard là dedans ? non ? Et où en trouvez vous dans le prototype de ce cher @blublugrublu ?

Puis la partie commence. Ambiance bon enfant sur ce jeu de double-guessing laissant une bonne place au bluff ou au méta-jeu comme on dit. « Allez les mecs, soyez cool, laissez moi le 6 … » tout en misant le 5. Dommage, on te l’avait laissé … Bref, un jeu de double-guessing épuré de tout hasard. « Je vous avais pourtant dit que quelqu’un devait réserver le 5 pour ne pas qu’il parte ce tour ci … »

Très très loin du jeu évoqué, les premières corrections arrivent. « Ah ouais, en fait, c’est pas vraiment pareil que Hick Hack … » Et avec patience et force de tolérance, ce cher @blublugrublu ne peut répondre autre chose qu’un « sans doute » puisqu’il ne connait de toute façon toujours pas cet autre jeu.

Dans un élan de sagesse boudhiste, il répondra qu’un éditeur lui a refusé car le trouvant trop proche d’un jeu. Sans doute ce dernier. Mais pour connaître les deux, je dirai que cet éditeur n’a pas du y jouer suffisamment.

Le lendemain, je recroisais @blublugrublu et lui proposais de lui faire découvrir Hick Hack, qu’il sache de quel jeu on parlait et qu’il constate effectivement au combien les deux jeux sont éloignés. La partie est rapide aussi mais pleine de hasard. C’est d’ailleurs le point principal qui place les deux jeux aux deux bouts opposés d’une même ligne droite …

On ne peut miser qu’avec les cartes que l’on a en main. Les cartes sont d’ailleurs différentes et permettront tantôt de prendre les mises, tantôt de dévorer son adversaire, tantôt de ne prendre qu’une partie de la mise, mais sans risque de se faire manger. Bref, un jeu beaucoup plus dense avec plus de petites règles selon les cas.

Le ravitaillement est lui aussi aléatoire, puisqu’on rajoutera deux pions au hasard, ayant pour valeur 1, 2 ou 3. Dès lors, un ajout de 2 à 6 parfaitement imprévisible. Dans Nutz en revanche, pas le moindre hasard. 2 points sur une tuile vide, 1 point sinon.

Mais si vous souhaitez plus de détails sur les différences entre les deux jeux, je vous renverrai volontiers à mon intervention sur le fil tric trac de présentation du prototype. J’y détaille ces différences d’une manière un peu plus approfondie.

Mais la nouillitude du joueur ne s’arrête que rarement là … car ce jeu qui n’a pas de thème pourrait bien évidemment en avoir un … Et comme ce petit jeu m’avait fait de l’œil, je ne pouvais m’empêcher d’y penser, encore et encore. Et forcément, à chercher, on trouve …

Le but du jeu, collectionner le plus de pièces. Un collectionneur d’œuvre d’art ? Un voleur ? Non, les mises identiques ne collaient pas … Un écureuil qui prépare l’hiver ? Mouais … pourquoi pas. Et l’impossibilité de partager à plusieurs ? Oui, ça colle, l’écureuil n’est pas partageur … (enfin ça nous arrangerait)

Mais conscient de ma nouillitude (la nuit porte conseil), c’est les oreilles collées que j’envoyais un petit mail … 1 an qu’il bosse dessus, et nous, en 2 jours, on voulait lui refaire son jeu … Pour autant, je recevais un accueil chaleureux. De ces nouveaux tests, il avait eu envie de trouver un thème. Il était tombé sur les pirates mais trouvait l’idée des écureuils intéressante.

Finalement, pour Paris est Ludique, le thème serait donc celui des écureuils. Il s’intitulera désormais Nutz et vous y collectionnerez des glands. Vous pourrez d’ailleurs le tester si vous croisez un grand gaillard sympathique.

nutz

Glands, tient d’ailleurs … en fait … ne ferait-on pas plutôt une sacré brochette de glands … Ben oui … un mec a bossé sur un prototype pendant plus d’1 an. Il a enchaîné les parties de tests, l’a même déjà présenté à quelques éditeurs (qui vont d’ailleurs se mordre les doigts de ne pas avoir encore misé dessus). Et 5 gugusses en 1 minute 30 (explications incluses) et sans avoir joué ne serait-ce qu’un tour avaient déjà deux milles remarques et optimisations à proposer …

Et c’est ce dernier point que je souhaitais soulever. A force de lire des règles, de tester des jeux, on fini par avoir rapidement un avis sur des jeux auxquels il peut même arriver que nous n’ayons pas encore joué. Et la production croissante (combien de nouveautés à Essen pour 2013 ? 800 ? 900 ?) n’est pas pour nous aider à prendre notre temps …

Mais c’est bien justement le problème car que vaut l’avis de quelqu’un à la va vite, d’un avis à chaud ? Nous sommes devenus une bande de nouilles, consommateur de jeu. Vite l’explication … Vite une partie. .. Vite mon avis … Vite le jeu suivant …

Alors si vous vouliez bien me faire une faveur, je vous demanderai simplement de bien  vouloir aller me tester ce petit Nutz, pas une fois, pas deux fois mais des dizaines … Et alors, un fois que vous aurez pris le temps de vraiment y goûter, vous pourrez me dire ce que vous en pensez … Mais en attendant, chut … je me repose en repensant à cette première partie … Oui … vivement Paris est Ludique, que j’en fasse une autre … Chut ……

Advertisements

A propos UltraLord

29 ans, jeune papa, passionné de jeux de société, curieux du jeu en général et parfois de tout plein de trucs bizarres.
Cet article, publié dans Coup de gueule, Jeux de société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Quand les nouilles de gamers découvrent un nouveau prototype …

  1. HxC dit :

    Au-delà de cet exemple, c’est la question du consumérisme à outrance qui se pose ici (je reste dans le domaine du J2S mais c’est déclinable sur de nombreux domaines) : on essaye la dernière nouveauté, on réagit et vite on passe au nouveau jeu.
    Comme si faire du zapping ludique donnait une « légitimité » en raison d’une soit-disante expérience plus importante (on est à la limite de la chasse aux trophées/succès sur Playstation/X-Box là).

    J’ai été à un moment dans ce cas il y a quelques années : achat de deux ou trois jeux par mois pendant plus d’un an, uniquement les nouveautés qui sortait.
    Je ne regrette quasiment aucun achat de cette période. Sauf qu’entre le budget inhérent à ce rythme et l’impression de survoler les jeux, j’ai arrêté.

    Aujourd’hui, lors de soirées ludiques, où les nouveautés sont toujours de la partie, j’insiste pour qu’on ressorte des jeux datant d’il y a plus d’un an et auxquels on a déjà joué. On redécouvre, l’explication des règles ne prend pas 20 plombes, on essaye d’autres stratégies, on approfondit et on s’éclate tout autant !

    Finalement, je n’achète quasiment plus de nouveautés ^^

  2. Ping : Paris fût Ludique et plein de rencontres … | Le blog du Lord

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s