Papa m’a fait jouer à … Pique Plume

Quand vous entrez dans une boutique de jeux de société et que vous demandez un jeu pour enfants, on vous proposera invariablement les mêmes titres dont Pique Plumes fait partie. C’est donc sans surprise que s’imposait la sortie de ce titre à la maison.

pique-plume-zickezacke-casse-noisettes

Il faut dire que la puce grandit. 3 ans et demi. Les couleurs et les formes, c’est bon. Compter, c’est en route et déjà bien avancé. L’alphabet à l’oral aussi. Bref, on commence à avoir les moyens d’autres jeux que le simple jeu de l’oie et le mémory.

Pour autant, il y a dans le mémory des choses très intéressantes. Et ça tombe bien justement, car Pique Plume vous propose finalement un memory très bien remanié, le rendant plaisant à la fois pour les petits et les grands.

Mais rentrons dans le détail, car jusqu’ici, c’est un peu vague. Vous disposez une ronde constitué de 24 tuiles face visible. Au milieu, vous placez 12 tuiles faces cachées correspondant aux premières tuiles. Ainsi, chaque tuile face cachée correspond à 2 tuiles faces visibles. Enfin, vous placez la poule de chaque joueur de façon a les espacer de manière équitable.

Pique-plumeP

Pour faire avancer votre poule d’une tuile, il faudra trouver la tuile face cachée dont le dessin correspond à la tuile sur laquelle vous allez avancer. Et comme vous ne pouvez pas vous trouver sur la même tuile qu’une autre poule, il vous faudra dans ce cas trouver la tuile de la case d’encore avant, vous permettant alors de dépasser vos adversaires.

Si vous dépassez un adversaire, vous lui piquez les plumes qu’il a aux fesses, d’où le nom du jeu. Une fois qu’une poule a récupéré toutes les plumes, elle a gagné et la partie s’arrête. Simple et efficace. Pour autant, les mécaniques sont simples : un mémory retravaillé, rien d’autre.

Mais comme c’était une première partie et que je n’étais pas sûr que nous ayions le temps nécessaire, je choisissais de raccourcir la partie. Pour cela, rien de plus simple. Au lieu d’utiliser les 12 paires de tuiles, je n’en prenais que 8. Le circuit étant plus petit, moins de tuiles à se souvenir …

En 15 minutes, la petite Elisabeth découvrait un petit jeu malin. Aidée par son papa, elle le dépassait finalement pour lui voler dans les sa plume. Contente d’avoir compris comment gagner, elle devra pourtant attendre une prochaine fois pour gagner (ou perdre) avec tous les honneurs.

Bref, une référence des jeux pour enfants avec un matériel très agréable. A sortir une fois qu’on aura épuisé le mémory, ou dès que papa et maman auront envie de passer à plus intéractif … Et puis si vous préférez les hérissons, il existe une version Pique Prunes … L’est t’y pas belle la vie ?

Advertisements

A propos UltraLord

29 ans, jeune papa, passionné de jeux de société, curieux du jeu en général et parfois de tout plein de trucs bizarres.
Cet article, publié dans Jeux de société, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s