Amis journalistes, un peu d’éthique et d’investigation, que diantre !!!

journalismeChers confrères et consœurs journalistes, permettez moi de vous interrompre un instant dans la folie et l’exaltation de vos investigations. Si vous me connaissez, vous savez que je suis passionné de jeux de société. Mais oui, je le sais aussi, vous ne me connaissez probablement pas …

Bref, toujours est-il qu’au cours de votre métier, il peut vous arriver de parler de jeu de société, ou plutôt de vous y essayer … comme de mon côté je m’essaie à un journalisme qui vous semblera sans doute bien petit, mais sachez quand même que je suis référencé chez Modes et Travaux dans la catégorie tutoriels photos pour mes perles à repasser … la classe …

Bref, toujours est-il qu’à chaque nouvel article sur le sujet, à chaque nouvelle chronique à la télé, nous suspendons (NDLR : nous, les passionnés de jeu de société) notre respiration, tout émus par l’espérance qui nous porte, cette flamme de naïveté qui nous laisse envisager l’hypothèse improbable que vous vous soyez renseigné sur le sujet.

Oh, non, je ne vous blâme pas pour cela. Sans doute avez vous beaucoup d’autres sujets bien plus intéressants et/ou importants à traiter : les génocides en Afrique, les ravages de la guerre en Syrie, la difficile question géopolitique de la crise Israëlo – Palestinienne ou encore la misère et la précarité en France.

Mais entre nous, si le sujet du jeu de société est entre vos mains, c’est probablement qu’on ne vous a pas confié la responsabilité des précédents sujets … Mais passons ce détail, disons que vous n’en aviez pas le temps de faire mieux.

Alors ça tombe bien, nous en avons un cas flagrant dans l’actualité récente avec l’article  Noël 2013 : notre sélection de jeux de société pour toute la famille par Pauline PENICAUD que vous retrouverez sur twitter mais aussi sur LindekIn si la performance journalistique correspond à vos critères de recrutement.

Commençons donc par ce qui ne va pas du tout, mais alors pas du tout. Ensuite, je vous proposerai quelques solutions pour que vous puissiez briller en (jeux de) société.

Choix numéro 1 : Monopoly Empire. Mon dieu … Larmes … Respiration … Sachez pour votre culture qu’il n’existe pas à ma connaissance de jeu plus mauvais que le monopoly … Proposer une partie à un joueur digne de ce nom est un affront qui ne pourrait rester sans réponse … et violente la réponse …

Qui plus est, en version Empire, celle avec les marques … Ouais, jouer à acheter MacDo et Samsung … Youhou … Joie … Mes couilles … je crois que je préfèrerai encore manger mes excréments … Non, honnêtement, je préfèrerai encore manger les vôtres … Mais restons en là pour les références scato-pornographiques … et reprenons sérieusement le fil de notre discussion.

Choix numéro 4 : Scrabble Classique. Je salue ici l’audace du journaliste et ne peux que saluer un choix difficile, à contre courant. Mais comme on ne se démarque que par l’originalité … non, vraiment, mes salutations sincères.

Alors pour l’histoire, j’ai moi même un scrabble classique. Il m’a été offert par ma grand-mère si je ne me trompe pas, approximativement pour le Noël de mes 8 ou 9 ans … bien qu’il est probable que j’ai cru à l’époque qu’il ne s’agisse du père Noël (NDLR : sic …).

J’illustre bien là que ma grand-mère, déjà personne agée à l’époque, et nous remontons à une bonne vingtaine d’année, était déjà en mesure de faire ce choix d’elle même … à moins qu’elle ne soit tombée, magie du journalisme, sur l’article de la grand mère de Pauline Penicaud, justement, sur la liste des jeux de société de Noël, auquel cas je la salue à l’instant, ravalant mes picques ironiques et pour le coup déplacées … Mais, permettez moi une fois encore d’en douter …

Choix numéro 5 : Angry Birds. Choix numéro 6 : Les secrets de Monster High. Choix numéro 12 : Vendredi tout est permis. Mais pourquoi tant de haine ? Pourquoi tant de violence à notre égard et contre notre passion ?

Les jeux à license sont à 99% de grosses bouses commerciales … Un spiderman sur un jeu de société ? C’est une merde … Un batman … pareil … Quant aux licences télévisuelles ? On frole l’indécence. Parce que oui, laissez moi vous poser une question … Quel est le point commun entre spiderman et batman ?

Vous cherchez ? Non mais c’est simple. Il y a des choses merveilleuses à leur sujet. Des BDs. Des films. Bref, des choses intéressantes et de qualité, qui pourront soit nous divertir, soit nous élever esthétiquement voire spirituellement …

Mais Arthur ? Non, mais on parle bien de Arthur, sur TF1 ? Argh … Non, mais Arthur sur un jeu de société, je m’engage formellement … C’est à 100% un jeu à jeter … à bruler … N’achetez jamais, au grand jamais, de jeu de société avec Arthur sur la boite …

Choix numéro 7 : Topo bac … Youhou, on précise, la version révisée … Oui, bah c’est celle que vous payez 30€ alors que vous jouiez avec un bout de papier déchiré et un crayon à papier quand vous étiez petit … Ah, consumérisme, quand tu nous tiens …

Vivement l’innovation … et merci encore à la journaliste d’avoir été nous trouver ces petites perles ludiques qui raviront nos enfants, neveux et nièces … Mais n’en restons pas là, et attaquons de ce pas, la dernière fausse bonne idée de la liste …

Choix numéro 9 : Mic Mac Mots. Choix numéro 11 : Multiplio. Les jeux éducatifs … mais oui, comment ne pas tomber dans ce piège flagrant posé par quelque maison d’édition osant l’affront d’apposer au mot « jeu » le qualificatif « éducatif ».

Sachez mes confrères et consoeurs journalistes qu’un jeu éducatif n’est pas un jeu. Non, c’est du moubourrage marketing pour tenter de faire croire à nos enfants que c’est cool d’apprendre. Ou plus exactement, c’est du moubourrage marketing pour que les parents croient que c’est cool et que leurs enfants vont apprendre en rigolant …

Non, vraiment, cette liste de jeu cumule en 12 références les pires clichés éculés sur le jeu de société. Preuve d’une manifeste inculture ludique, oser titrer un article « Noël 2013 : notre sélection de jeux de société pour toute la famille », c’est au mieux passer inaperçu, au pire, passer pour de vrai je-m’enfoutistes, du journalisme de bas étage que le premier stagiaire avec un peu d’éthique n’oserait même pas publier …

Mais allons nous en terminer sur une note toute positive. A tout mes amis journalistes qui souhaiterez faire l’effort d’un véritable article sur le sujet, voici quelques conseils en vracs …

Allez à la rencontre des gens qui connaissent le sujet. Quand M6 fait un reportage sur l’échangisme, ils prennent leur petite caméra et vont à la rencontre de gens passionnés par l’échangisme. Oui, je l’avoue, c’est plus sexy que de venir rencontrer des joueurs, mais sachez que nous sommes joueurs aussi … 😉

Vous êtes trop timide pour venir me voir ? Tentez une expérience anonyme sur twitter. Balancez un tweet taggué #j2s. Je sais pas genre : « Quelqu’un aurait une liste de #j2s pour Noël ? ». Re-tweet 2 minutes après par fendoel. Suivi par @vmazuka : héhé, encore des noobs … 5 minutes plus tard, je vous envoie un mail : dites, vous êtes sur Paris, qu’on échange autour d’une bière ? Sinon @vidberg va encore faire une liste pour Noël j’imagine.

Allez dans un magasin de jeu de société. Ah bah oui, dis comme ça, c’est con … Je sais pas, faisons mainstream … La grande récré à Saint Lazare. Ouais, un supermarché du jouet … hé ben ils ont un putain de rayon jeux de société que vous ne pouvez même pas imaginer. Et même si vous tombez sur le pire vendeur … prenez n’importe quel jeu que vous ne connaissez pas, ça ira (tant que vous évitez Monopoly et les jeux à licence).

Faites faire votre article à Google. Tapez « jeu de société primés« . Bah ouais, il doit forcément y avoir des passionnés qui font des classements, des prix avec des remises et tout et tout … Genre les césars, mais ce serait drôle, ils donneraient une grosse patate en or à une personnalité ludique qui a marqué … Bah vous allez rire …

Parce qu’entre nous, on ne vous en voudra pas de ne pas connaître les multiples salons du jeu de société comme Essen, Cannes ou encore Paris est Ludique, Toulouse, … Mais conseiller à des parents d’acheter le monopoly pour Noël, c’est … un attentat contre la jeunesse … Et je pèse mes mots …

Alors même mieux, vous savez quoi ? Envoyez moi les demandes d’article. Non sérieusement, il y a des gens passionnés qui aiment partager, et qui préfèrent encore faire le travail des autres que de voir leur passion piétinée à ce point par des journalistes flemmards … Alors oui, non, vraiment … envoyez moi votre demandes d’articles … Tout le monde ne pourra s’en porter que mieux …

Enfin si vous aimez la bière, on peut aussi se faire sa peinard assis au comptoir … Mais pour la licence BeerWare, c’est encore autre chose … Allons y doucement …

Advertisements

A propos UltraLord

29 ans, jeune papa, passionné de jeux de société, curieux du jeu en général et parfois de tout plein de trucs bizarres.
Cet article, publié dans Coup de gueule, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Amis journalistes, un peu d’éthique et d’investigation, que diantre !!!

  1. Markid dit :

    Bravo Lord Alexis !

    Très bien pensé, et fort bien mené, je suis entièrement d’accord avec toi sur le fond !

    La forme est excellente elle aussi, hormis les nombreuses fautes que le moindre journaliste aura beau jeu de souligner, en criant que quand on écrit un article – si on ne le sous-traite pas à un rédacteur passionné qui préfère encore faire le travail des autres que de voir sa passion piétinée à ce point par des journalistes flemmards – on fait au moins l’effort de se relire 😉

  2. Fred dit :

    Bien dit
    La remarque sur Topo Bac s’applique à Time’s Up, mais ce n’est pas le sujet je crois 🙂

  3. Fred dit :

    si on regarde tout en haut à droite, on voit … MyTF1. Tout s’explique.

  4. sbir dit :

    HE SUPER
    « Offre de remboursement spéciale Noël
    Noël arrive à grands pas ! Profitez dès maintenant de l’offre : 2ème jeu 100% remboursé* sur l’ensemble des jeux TF1 Games et Dujardin. »

    ah zut, pas bien lu l’article désolé…

  5. Hirsch dit :

    Pas faux! Encore que…. pas sûr que citer M6 comme référence journalistique ne déclenche pas l’hilarité des vrais journalistes sur ce coup 😉

  6. tapimoket dit :

    On ne peut pas en vouloir à une personne qui pousse son caddie dans les rayons « jouets » de Karouf et dont la seule opinion se limite aux choix proposés par la grande distribution… Autrement dit l’éternel monopoly, scrabble et autres jeux archi-démodés.

    Cette journaliste a fait ce reportage parce qu’elle est journaliste et non pas passionnée par le sujet qu’on lui a confié. Est ce à elle qu’il faut en vouloir ?… Pas vraiment en fait, car au delà du rayon monopoly, il n’y avait que les poireaux ou le surimi en promo… Non, là où je suis mécontent, c’est à cause de l’obstination des grandes surfaces à ne rien montrer de vraiment nouveau.. (Quoique MB a tenté quelque chose avec Game Workshop) …

    D’un autre coté, n’est il pas merveilleux d’aller dans sa boutique spécialisée, de parler avec le vendeur ou la vendeuse et d’avoir quelqu’un qui connait ce qu’il vend ? N’est il pas merveilleux de croiser d’autres passionnés ? Et s’il ne le sont pas, de partager notre passion ?

    Alors c’est comme ça … Il y aura toujours les innocents qui ne sont pas passés par les « vrais » jeux qu’on connait, y compris dans le journalisme … Mais heureusement, Le blog du lord existe, le grimoire de l’Alchimiste existe et bien d’autres…Du coup, j’arrive à dormir quand même…

  7. Dany dit :

    Attention tout de même à ne pas confondre journaliste et pigiste… Je suis d’accord sur le fond, cet article n’est pas un « bon article d’investigation sur les jeux de société » mais mettre en tort une personne et ses compétences sans savoir ce qui lui a été commandé et demandé par sa hiérarchie c’est un peu rapide. Les choix éditoriaux de plurielles.fr correspondent certainement à une cible et des objectifs très précis… Il est probable que cette personne n’aie fait qu’y répondre d’une part et que ces objectifs divergent profondément d’une logique d’information profonde sur les jeux de société d’autre part. D’ailleurs si tu fais un tour sur son profil LinkedIn tu verras qu’elle ne se revendique nullement comme journaliste mais rédactrice. Il est donc probable qu’elle fasse très bien le travail qui lui est demandé… et que le problème soit ailleurs 😉

  8. Stephane dit :

    Je suis pas sûr que le ton très moqueur et l’humour débridé à longueur de lignes soit le meilleur moyen de convertir des non-passionnés en quête d’information.

    Article qui n’a aucune chance d’être lu, ni même trouvé sur google, pourtant première source « d’information » du monde.
    « amis journalistes un peu dethique et dinvestigation que diantre lords » sont les expressions que retiendra Google. Donc à revoir ! (titre, url, mot en gras).

    Tu vois quand on ne connait pas, c très facile de se moquer aussi.

    Faudrait éventuellement mettre des liens utiles vers ce dont tu parles. Oui, tout le monde est fainéant, pas que les journalistes. 🙂

    Bref, tu t’es défoulé, mais c’est juste une ébauche d’un article qui pourrait vraiment être utile…

    • UltraLord dit :

      A la différence de la personne concernée, je ne prétends à aucun professionnalisme. Je suis un amateur, un parfait inconnu de la sphère ludique. ma potentielle influence s’arrête aux quelques contacts twitters déjà connaisseur du jeu de société et à la 40/60 aine de visite que peut avoir mon blog.

      Je n’ai donc aucun problème avec les remarques et/ou moqueries. J’accepte volontiers les critiques, fait les corrections orthographie qu’on ne manque pas de relever à chaque fois. Je prend aussi note des remarques constructives et n’apporte que peu d’intérêt aux autres. Et puisque je n’ai pas fait d’école de journalisme, il y a bien des choses que je ne sais pas bien faire …

      Par contre, puisque tu soulèves les motivations de cet article, oui, j’ai écrit cet article à chaud car j’avais des choses à sortir. Mais il faut dire que les tentatives d’intimidation de la personne concernée pour que je me taise n’étaient pas pour m’aider à rester objectif.

      En revanche, si le sujet mérite pour toi autant d’intérêt et si tu es apte à retenir un ton moqueur et un humour débridé, c’est avec plaisir que j’irai lire ton article que je ne manquerai pas de référencer ici … 😉

  9. TheKingdom dit :

    Pfff quel rabat joie ce Stéphane !
    Je suis 100% d’accord avec toi UltraLord ! Le journalisme actuel est aussi bête que feignant. Les jeux de société mais aussi la BD sont des sous cultures dont on ne parle JAMAIS.
    J’ai reçu le jeu Rampage hier. C’est un jeu fun, drôle et qui motive toutes les générations !
    Quand on pense au nombre de Monopoly vendus qui me pourrit la vie au quotidien ! « Tu joue au jeux de société ? Tu joue au Monopoly ? ». Non je ne joue pas à cette infâmie de jeu à la con où seule la chance intervient ! Et si je dis « Non je joue à des jeux intelligent » on me rétorque « Ah tu joue à Risk ». Risk ? Le jeu de hasard qui a plus de 50 ans (1959) ! Marre !
    J’ai plus de 200 jeux et chaque fois que des gens viennent chez moi je leur trouve un jeu qui leur plait. Le boulot d’un vrai journaliste serait de faire découvrir ces jeux afin que les gens arrêtent de regarder la TV et soient heureux (Bon sur le site de TF1, c’est pas gagné).
    On remarque enfin que dans sa liste il y a beaucoup de TF1Games ! je me demande qui peut bien acheter un jeu qui s’appelle « Vendredi, tout est permis »…
    Bref pour résumé bravo UltraLord !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s