FIMO : le premier pas du vrai débutant qui n’y connait rien

fimo

Alors, dites moi, qu’est ce qu’il faut savoir sur la FIMO avant de se lancer ? Combien ça va me couter et est-ce que c’est dur à faire ?

Le matériel

Premier élément indispensable pour se lancer dans la FIMO … Les pains de FIMO. Il vous en coutera en général pour un peu moins de 2€ le pain de 56gr (dimensions approximatives : 4cm x 4cm x 1cm). Commencez alors par les couleurs nécessaires à un projet. Inutile de vous constituer un malette de 80 pains avant de vous lancer … et je parle d’expérience.

Mais quelle FIMO, il y en a plein ? Classique ? Soft ? Kids ? Effect ? En fait, la FIMO Classique est plus dure que les autres. Elle permet de faire des formes fines qui ne tiendraient pas avec de la FIMO Soft. En revanche, la FIMO Soft sera beaucoup plus facile à travailler pour commencer. La FIMO Effect vous permettra de modifier vos autres pates : les rendres fluorescentes, translucides ou vous proposera des textures : marbre, …

Concernant la FIMO Kids, j’aurai bien envie de dire que c’est un nom marketing pour la FIMO Soft mais je pourrai me faire tapper sur les doigts. Du coup, je n’ai absolument rien dit. Ou alors je dirai juste qu’en général, la FIMO Kids se conditionne en pain de 42gr contre 56 pour la FIMO Soft. Mais non je n’ai toujours absolument rien dit.

Concernant le travail de la FIMO, il vous faudra un plan de travail propre. Eventuellement, pour débuter, un papier cuisson sera amplement suffisant. Fixez le à un support de type planche à découper pour ne pas qu’il vous embête.

Comptez 10€ un kit d’outils au rayon modelage de votre boutique préférée. Il en existe deux sortes : les outils de modelage qui vous permettront de découper et autres joyeusetés ainsi que les pinceaux qui vous serviront aux finitions. Oui, sachez que la FIMO prend facilement les empreintes digitales si vous travaillez mains nues.

Enfin, un rouleau à patisserie ou un rouleau quelconque vous permettra d’étaler de manière régulière votre pâte. Mais dans tous les cas, si c’est vos premières créations, n’investissez pas trop, et optez pour la récupération. Une fois que vous aurez accroché, il sera toujours temps de passer une commande.

La conservation

Mais pourquoi ne commences-tu pas par nous parler de l’utilisation de la FIMO ? Tout simplement parce que souvent, on n’ose pas ouvrir ses sachets de FIMO, se disant qu’on va tout perdre comme la pâte à modeler. Que nenni, il n’en est rien.

Ouvre ton sachet de FIMO, proprement tout de même, mais ouvre le. 2€, c’est le prix d’un café en terrasse à Paris, et de toute façon, ça se conserve très bien. Tu ouvres ton sachet sur un côté avec délicatesse, autrement dit, sans tout déchirer. Tu découpes ce dont tu as besoin et tu refermes.

Alors le plus simple, c’est de se servir par bande. Comme ça, tu peux refermer correctement le sachet. Tu ajoutes ensuite un élastique pour bien tenir le tout. Et tu mets ça dans une boite hermétique ou dans un sachet zip hermétique. Et tu verras, ça se conserve bien.

Des années ? Bon, ne pousse pas le bouchon trop loin non plus. La FIMO ne se conserve pas parfaitement de manière indéfinie. Par contre, s’il t’arrive que ta pâte ait un peu trop séché, il existe des assouplissants pour pâte à modeler.

L’utilisation

 Sans rentrer dans le détail de la fabrication d’une pièce en particulier, la FIMO se travaille toujours de la même façon. On se sert dans le sachet et on mallaxe pour faire des boules. Ceci permet de réchauffer la pâte et de la travailler plus facilement. Si une pâte est trop dure, un peu d’assouplissant permettra de la rafraîchir.

Ensuite, sortez vos tutoriels. Un coup de rouleau, de plaque texturée. Découpage avec les outils de modelage. Finitions au pinceau. Des emporte-pièces ? Bref, suivez les instructions ou laissez libre court à votre création … c’est selon …

Une fois votre oeuvre prête, ne reste plus qu’à la cuire. La recette est simple : 110°C pendant 30 minutes. Quoi, vous avez peur de brûler vos créations si durement terminées ? Sachez que la FIMO peut se recuire. Alors si vraiment vous avez des doutes parce que vos pièces sont toutes petites et fines, enfournez pour 20 minutes, puis surveillez.

Autre détail, la FIMO se durcit en refroidissant. Ne vous inquiétez pas si vous pièces sont encore flexibles à peine cuites. Enfin attention aux doigts, 110°C, c’est à la fois peu … et trop … mes doigts s’en souviennent …

Dernier détail, la FIMO est dite toxique. Préférez éventuellement cuire vos créations dans un four d’appoint à l’extérieur. Enfin pour ma part, ça reste dans le four de la cuisine, bien aéré après chaque fournée.

Conclusion

Il vous reste une question ? N’hésitez pas, je complèterai. Mais retenez simplement que la FIMO, c’est hyper accessible. En terme d’investissement, vous pouvez commencer avec juste des pains de FIMO et du papier sulfurisé. Et vous savez quoi, pour le premier tutoriel, il vous en coûtera 2€ pour un pain de FIMO rouge … alors, en route ?

fimo_startJ’en profite aussi pour remercier à nouveau mon sponsor Créavéa et vous invite à aller faire un tour dans son rayon FIMO si vous deviez vous lancer 😉

Advertisements

A propos UltraLord

29 ans, jeune papa, passionné de jeux de société, curieux du jeu en général et parfois de tout plein de trucs bizarres.
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour FIMO : le premier pas du vrai débutant qui n’y connait rien

  1. Coquille dit :

    Bonjour, quels sont les feutres que je peux utiliser sur la fimo?

    • UltraLord dit :

      Bonjour Coquille,

      Les feutres de la marque POSCA ont très bonne réputation pour un très large panel de support (FIMO, tissu, …).
      Malheureusement, leur prix va avec leur réputation. Mais si tu ne souhaites que quelques couleurs, n’hésites pas.
      Tu trouveras toutes les informations sur leur site : http://www.posca.com/fr

  2. Ping : Marre des Meeples? Essayez plutôt ceci | Gus and Co

  3. Oana dit :

    Bonjour, j’ai regarder plusieurs tutos est à chaque fois elles utillisent des petite barres pour fixer par exemple le corp à la tête, es des barres en métal? Si oui es dangereu de le mettre au four?

    • UltraLord dit :

      Bonjour. Désolé de répondre si tardivement. Non, mettre du métal au four ne présente aucun danger s’il s’agit bien d’un four normal (à comprendre, surtout pas dans un four micro-onde). Du fil de fer tout simple permettra en effet de constituer des structures qui simplifieront le modelage des formes. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s