Du choix volontaire de la résignation et du ménage

the-endDifficile de commencer ce que l’on souhaite être la fin. Beaucoup de choses à dire, ou plus exactement, beaucoup de choses que je pense mais que je n’ai même plus envie de dire. Je pourrais publier mes brouillons d’articles sur le désencombrement ou sur le respect élémentaire. Mais une chose a changé récemment dans ma vie.

Jusqu’à peu, j’avais cette énergie, cette motivation d’essayer de pousser les choses pour les faire aller de l’avant. Essayer de pousser le monde dans le bon sens (toute subjective que soit ma position sur ce point). Et cette énergie de faire concernait le monde au sens large. Pas toi avec qui je discute autour d’une bière ou toi avec qui je partage une partie de jeu de rôle ou de plateau. Non, toi que je ne connais pas, qui tombera même éventuellement sur ce blog par pur hasard …

Oui, cette ambition mégalomane de toucher tout le monde, ou plus précisément, peu de monde, mais n’importe qui. Et cette ambition a disparu. Sans doute les évènements de ma vie m’ont rappelé de la difficulté de simplement changer les choses localement, avec les gens que l’on fréquente régulièrement. Quel levier sur le parfait inconnu quand tu ne dis déjà plus à tes proches connaissances ce qui te dérange, que tu n’as plus l’énergie de faire émerger le bon dans ceux que tu appréciais ?

Mon sujet majeur actuel, mon changement de lieu de travail dans le plus parfait déni du droit du travail … Je pourrai me battre, mon dossier étant solide. Et pour autant, ce changement me convient. Je pourrai me battre alors pour que ce droit du travail soit respecté pour les autres. Aujourd’hui devait être le jour où j’écrivais aux ressources humaines toute la mésestime que j’ai pour leur travail et pour leur rappeler, article de loi à l’appui ce que j’attendais d’elles avant d’accepter de déménager. A la place, je fais le choix de la résignation volontaire.

Et ce choix fait, enfin clair dans ma tête, je réalise qu’en fait, les ressources humaines ne sont qu’une goutte d’eau dans ma colère quotidienne. C’est la médiocrité générale qui me fatigue et contre laquelle je me résigne aujourd’hui. Ce travail qu’on te demande qui ne sert à rien, ces gens qui te consultent mais ne s’intéressent pas à ton avis, ces amis qui doivent venir mais oublient de le faire, ces gens qui prennent des engagements qu’ils ne sauront pas tenir si tu ne leur rappelles pas. Je n’ai plus envie de perdre de temps à essayer de changer ce qui ne veut pas l’être. Et ceux qui veulent changer n’auront pas besoin de moi pour y réfléchir.

D’où la fin de ce blog (et sa mise hors ligne d’ici peu). Car le respect des autres commence par l’honnêteté de ses propres priorités. Partager mon avis publiquement (aussi réduite que soit mon audience) n’est plus important à mes yeux. Mon énergie et mon temps n’étant pas extensibles, sans doute aurais-je du partager plus tôt mon article sur le désencombrement des projets et des bénéfices de mettre fin à ceux qui ne nous sont plus vitaux.

Et pour les mêmes raisons, aider les gens à montrer le meilleur d’eux même ne m’importe plus. Ou plus exactement, je souhaite garder cette énergie pour les seules personnes sur qui je peux vraiment compter, les rares à faire partie de ce cercle familial et amical proche à qui s’ajoutent aussi quelques personnes d’estime. Pour les autres, sans doute aurais-je aussi du publier plus tôt mon article sur le désencombrement, en particulier le paragraphe sur celui des personnes. Aussi me ferais-je donc plus discret, ayant décidé de me recentrer sur l’essentiel et de faire le grand ménage.

En vous remerciant, bien le bonsoir.

Publicités

A propos UltraLord

29 ans, jeune papa, passionné de jeux de société, curieux du jeu en général et parfois de tout plein de trucs bizarres.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Du choix volontaire de la résignation et du ménage

  1. Kubenboa dit :

    Bonne route à toi, à ton cercle proche et privé, en espérant cependant pouvoir encore palabrer longuement certains soirs autour de jeux de plateaux, quitte à faire ruminer notre @vince_jeux national 🙂
    Et parfois je me dis que ces bonnes résolutions devraient être prises par d’autres, en particulier par moi. Chapeau pour ce(s) choix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s